mardi 29 octobre 2013

jeudi 13 juin 2013

Atelier sur la désinfantilisation


Le 22 mai 2013, M. Guy Taillon est venu  parler à un groupe de membres du Centre communautaire Radisson de  l’infantilisation versus la responsabilisation, une orientation que s’est donnée notre Centre depuis quelques années.

À ce que je comprends la désinfantilisation, c’est faire confiance aux personnes même si physiquement plus limitées ça n’empêche pas qu’elles sont lucides et capables de prendre des décisions pour elles-mêmes. Elles savent autant que monsieur et madame tout le monde ce qu’elles veulent.

Ne pas penser à leur place sous prétexte que l’on désire prendre soin d’eux. Une personne handicapée adulte vit des situations dans lesquelles elle exerce son jugement, mais lorsqu'elle est accompagnée, la personne lui dicte sa conduite.  Exemple; Céline  vit seule en appartement. Lorsqu’il fait zéro degré Celsius dehors, elle ne sent pas le besoin de mettre de chapeau, mais lorsque Manon va la visiter et qu’elles sortent ensemble, celle-ci lui dit de mettre son chapeau pour ne pas attraper froid.                                                                                   

Un autre exemple: mercredi passé, un groupe de dix membres du Centre est allé au Musée des Beaux Arts de Montréal visiter l’exposition sur le Pérou. Guy, un des participants qui se déplace en fauteuil roulant manuel et est non verbal arrive au musée. Yamina, une accompagnatrice, voulant l’aider à pénétrer à l’intérieur pousse le fauteuil de Guy vers la rampe d'accès. Les poignées de son fauteuil sont munies d’un mécanisme semblable à celui des freins à vélo attachés aux guidons. N’étant pas avisé de ce mécanisme, Yamina prend entre ses mains la totalité des poignées arrière du fauteuil de Guy. Résultat: celui-ci se retrouve  le dos au sol, le fauteuil   complètement renversé.   Croyant à un bris du fauteuil, Jocelyne, une de nos deux enseignantes présentes décide d’appeler le 911. Les ambulanciers arrivent et réussissent à redresser le fauteuil de Guy. Leur intervention terminée, on demande la date de naissance de Guy. Jocelyne connaît l’année, mais elle ignore le jour et le mois. Elle demande à Guy de les lui indiquer avec son tableau de communication. Les ambulanciers repartirent impressionnés par le savoir-faire de Guy et celui-ci a pu passer la journée au musée.


En terminant, méfiez-vous des apparences, car derrière celles-ci vous ne savez pas ce qui se cache.

lundi 15 avril 2013

Un évènement

Mercredi, le 10 avril dans le cadre de la semaine québécoise des adultes en formation j’étais invitée par le CREP à présenter mon blogue. En prévision cette occasion, Chantal Boudreau, conseillère pédagogique, me demanda d’écrire un texte sur l’utilisation d’internet dans mon quotidien. Alors je composais un texte sur internet en tant que moyen de communication. Voici ce texte.

Internet un outil de communication

J’aimerais vous parler de l’apport inestimable de l’arrivée des moyens de communication par internet dans mon quotidien.

Tout d’abord le courriel, un outil devenu indispensable pour moi puisqu’en écrivant, j’élimine la barrière de mes difficultés d’élocution. Ça fait plusieurs années déjà que je peux aisément communiquer avec des personnes qui me sont totalement inconnues et demander des renseignements, sans me soucier si elles vont prendre le temps de me comprendre. Évidemment, j’aime écrire aux personnes qui sont proches de moi. Par exemple, Diane, ma sœur, s’est mise spécialement à l’informatique dans le but de faciliter la communication entre nous, car par téléphone cela peut représenter tout un défi.

En 2007, Monsieur François Pageau, nouveau directeur de Centre communautaire Radisson, constatant que le local informatique était sous-utilisé par les membres, demandait à Madame Lucie Leroux, enseignante du CREP, de lui soumettre un projet d’employer davantage les équipements mis à la disposition des membres.

Une abondante programmation d’activités informatiques, fut offerte jeux, site web du Centre Radisson, écriture de textes avec une équipe de membres-tuteurs. Les plus habiles aidant ceux qui avaient plus de difficultés.

Le jeudi après-midi avait lieu l’activité Blogue du Centre. Les participants rédigeaient un texte que leur aidant, formé préalablement pour connaître le fonctionnement du blogue, déposait sur le Bloque du Centre. Alors j’étais dans le groupe des aidants, Lucie Leroux avait distribué des procédures facilitant la compréhension du fonctionnement du blogue. Chez moi, une bonne fin de semaine, je prends mon cartable avec les procédures à l’intérieur et je crée mon propre blogue.

Avec mon blogue, j’ai la possibilité de publier mes réalisations, textes et vidéos pouvant être lus par mes amis et mes proches ainsi que monsieur et madame tout le monde.
Comme j’aime l’écriture et l’informatique mon enseignante, Jocelyne Laperrière, invitait Jocelyne Gagnon et son étudiante Sandrine pour nous parler de twitter et de la twittérature. Le lendemain matin, je créais mon compte.

Voici la page d’accueil de mon compte twitter.




L’après-midi du 10 avril 2013


Après quelques semaines de préparation, la journée du 10 avril arriva. Le transport adapté qui allait me conduire au CREP se pointait peu avant 11h55. Je passais de trente à quarante-cinq minutes dans l’autobus. Rendu à destination, on me dirigea vers la salle où avait lieu l’évènement. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir l’installation qui m’attendait! Jocelyne, mon enseignant m’avait dit que mon texte composé pour l’occasion serait lu par un logiciel de synthèse de voix. Elle n’avait pas précisé que mon blogue serait affiché sur un grand écran auquel son ordinateur portable serait branché et je ne m’attendais surtout pas à trouver le clavier adapté sur lequel je travaille au Centre communautaire Radisson.

Le directeur du CREP commença l’après-midi par l’inauguration du salon des adultes en formation. Pour commencer la présentation des réalisations de chaque organiste présent, une chorale nous chanta quelques pièces de leur répertoire. Par la suite, Chantal Boudreau, conseillère pédagogique, se promena dans la salle avec une caméra afin de projeter le contenu des organismes présents sur grand écran en avant.

Jocelyne profita de ce temps pour me remettre l’attestation de participation au concours, la persévérance à un visage de la Fédération autonome de l’enseignement, auquel elle m’avait inscrite à la fin du mois de janvier.

L’après-midi se termina par un goûter préparé par les étudiants travaillant à la cuisine du CREP.

Merci à tous les organisateurs et merci à toi Jocelyne, c’est un plaisir de travailler avec toi.



dimanche 24 février 2013

Lectures 2013

Pour les sans voix
Tome 1 : La jeunesse en feu
Auteur ; Micheline Duff


C'est l'histoire d'une mère de famille policière qui enquète sur des signalement de la DPJ. Sa fille de quatorze ans, lui cause des soucis.
Ce livre est facile à lire et captivant. Les chapitres sont courts.
L'auteure a un site internet et n'en est pas à son premier roman.

Site Internet



Gaby Bernier; Tome 1
Ecrit par Pauline Gill


À la suite de la mort accidentelle de son père, Gaby Bernier se retrouve pensionnaire chez les religieuses de la congrégation Notre Dame afin de continuer ses études. Elle ne sera pas une élève soumise, remettant à sa manière les méthodes d’éducation des religieuses. Jeune fille rebelle, un rêve l’habitera ; devenir créatrice de mode.

L’auteure n’a pas de site Internet mais nous pouvons mieux la connaître en allant sur le site des Romanciers du Québec.

jeudi 31 janvier 2013

Vidéo réalisée, à l'hiver 2011, sur l'Algérie, au Centre communautaire Radisson, dans le cadre de l'atelier, voyage photos, animé par Mario Pellans et Jocelyne Laperrière.

Ressourcement spirituel

J’ai eu la chance, pendant environ une dizaine d’année d’assister aux semaines de ressourcement spirituel animées par Gilles Dupré, prêtre du diocèse de Chicoutimi. Cette vidéo témoigne de ce que j’ai vécu de plus marquant et ce que j’en retiens pour la poursuite de ma vie. Je vous avoue que ses entretiens ont facilité  l’émergence de ma détermination. En plus de nous parler des Sainte Écritures, il nous disait que la croissance humaine est essentielle.

mercredi 30 janvier 2013

Katou la p'tite tornade

Vidéo réalisée  à l'été 2012, sur mon ordinateur personnel.  Ma soeur a surnommé sa chatte Katou, la p'tite tornade puisqu'elle avait de  la difficulté à la photographier tellement elle bougeait.